Voiture : comment « rouler propre » à Paris ?

Avec les effets du réchauffement climatiques qui se font sentir un peu partout dans le monde, la question de l’environnement est aujourd’hui au cœur de toutes les discussions. Lorsqu’il s’agit de pollution, c’est généralement l’industrie automobile qui se fait pointer du doigt. Raison pour laquelle, les normes environnementales en termes d’émissions de CO2 deviennent de plus en plus strictes. Il est néanmoins possible de conduire et de se préoccuper de l’environnement en même temps, mais comment rouler plus propre à Paris ?

Une course à l’électrification chez les constructeurs

Depuis déjà quelques années, l’administration française a déjà établi de nombreuses mesures avec des malus écologiques et des restrictions de la circulation pour les voitures qui émettent beaucoup de CO2 afin diminuer au maximum la pollution dans les grandes métropoles comme Paris. De leurs côtés, les plus grands constructeurs automobiles mettent également tout en œuvre pour produire des modèles plus verts. Outre les modèles hybrides qui deviennent de plus en plus répandus sur le marché, les constructeurs se sont aussi lancés dans une course effrénée vers des voitures 100 % électriques ou zéro émission pour offrir une conduite plus verte aux conducteurs. Plus vertes, car avec l’avancée des recherches et développements dans le domaine de l’électrification, les modèles hybrides rechargeables, très prisés dans les offres de covoiturage Paris peuvent aujourd’hui n’émettre que 70 ou 90 g de CO2/km.

Opter pour les modèles à énergie nouvelle

Néanmoins, ce sera également le rôle de chaque citoyen de diminuer ses empreintes carbone. Le mieux c’est de trouver une voiture plus propre que ce soit électrique, hybride ou autres. Il existe effectivement de nombreux modèles alimentés aux nouvelles énergies alternatives comme les GNV ou Gaz naturel pour véhicule, le GPL ou Gaz de pétrole liquéfié ou encore les voitures à piles à combustibles alimentés à l’hydrogène. Des modèles qui vous permettront d’avoir l’embarras du choix en termes de voiture à faibles émissions. L’État a d’ailleurs mis en place de nombreux aides et primes à la conversion pour l’achat de ce type de véhicule. À titre d’exemple pour la région parisienne, la prime à la conversion électrique peut atteindre les 25 % du prix d’achat du nouveau véhicule.

Opter pour les nouvelles formes de mobilité

De nouvelles formes de mobilité se développent également dans les grandes métropoles, à ne citer que l’autopartage, un système qui met à disposition des Parisiens des voitures en libre-service accessible via de simples applications sur smartphones et le covoiturage disponible dans la région parisienne. Le covoiture Paris présente deux principaux avantages : celui de fluidifier le réseau routier et de lutter contre la pollution. Il permet effectivement de diminuer le nombre de voitures qui circulent dans les rues de Paris. L’adoption du covoiturage Paris a aussi permis de diminuer les embouteillages dans la capitale, bref, une meilleure alternative au transport en commun.

Taxi, VTC, Uber : comment choisir son mode de transport ?